|aietvblog.com|

|aietvblog.com|

In Good Music We Trust ...

Le clip video "Variations sur Marilou" d'Alain Bashung en hommage à Serge Gainsbourg

Publié par AIE-TV-BLOG.COM sur 4 Novembre 2011, 18:45pm

Catégories : #VU & ECOUTE

bashung.jpg

 

Au premier visionnage de ce clip, plein de choses sont remontées à la surface. Je parlais de Jean Fauque (auteur des chansons de Bashung) lors d'un entretien avec le chanteur de Weepers Circus et nous avons évoqué Alain Bashung. On disait notamment qu'il nous manquait à tous, qu'il était parti trop tôt. Quelques semaines auparavant, le Prix Constantin 2011 rendait un bel hommage à Alain Bashung, et le revoir sur cet écran à l'Olympia m'a fait monter une boule à la gorge.

J'ai hésité à ouvrir cette vidéo, ayant beaucoup d'a priori sur la sortie de cet album posthume d'Alain Bashung qui sortira le 7 novembre prochain et qui est un hommage évident à Serge Gainsbourg de par son nom "L'homme à la tête de chou" (Universal). Qu'un album d'un artiste défunt  porte sur un artiste lui-même défunt à titre posthume met forcément mal à l'aise. Et puis quand j'ai écouté et regardé la clip vidéo "Variations sur Marilou", ce sentiment n'est pas parti mais s'est estompé.

Le texte de la chanson, qui reprend les clins d'oeil, les clichés et les référents de Gainsbourg, de l'époque révolue des 60's vous touche et vous transporte. La voix de Bashung résonne fort, profondément, et comme pour "Madame Rêve", on se sent glisser vers cette ambiance délibérément érotique, subtile. On regarde fasciné les dessins en noir et blanc avec ce fil rouge qui revient constamment et qui distille avec douceur ces rapports amoureux ou solitaires, dévoile la féminité inattendue dans son intimité. On pense aussi  au  titre "69" de Gainsburg qui abordait le sujet plus crûment que ne le ferais ce clip.

tete-de-chou.jpg

N'empêche. Les dessins qui se délient et s'entremêlent pour revenir à la même planche comme une litanie et un kaléidoscope musical, la chanson de Bashung s'y colle très bien et les métaphores gainsbouriennes (Lewis Caroll, l'absinthe, etc)  qui se glissent dans le texte sont d'autant plus fort qu'ils sont chantés par Alain Bashung. On ne peut pas rester insensible a tant de sensualité dans la voix de Monsieur Bashung. Une vision de Gainsbourg qui lui est propre et certainement la plus proche de la réalité, Serge Gainsbourg n'ayant jamais caché son amour immodéré des femmes et de la femme.

Le plus simple est encore de découvrir ce clip vidéo osé ('Osez Joséphine"), qui découvre un extrait de ce que sera le futur album d'Alain Bashung à paraître le 7 novembre. On a adhéré et adoré sur le blog et on le partage avec plaisir. Attention vidéo, sensuellement explicite et erotico implicite ...


 

Plus d'infos à venir sur : http://www.alainbashung.fr/

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog